Meilleur Broker :

Précisions sur la liste noire de l’AMF

Posté par

L’AMF met à jour depuis maintenant plusieurs années la fameuse « liste noire » de broker d’option binaire. Curieux d’en savoir davantage sur les critères de sélection des courtiers recensés (et qui sont donc d-é-c-o-n-s-e-i-l-l-é-s), nous nous sommes directement tourné vers le principal intéressé.

Au cours d’une conversation téléphonique avec l’un des représentants du régulateur français, nous avons donc appris que cette liste noire est basée sur des retours de la part de particuliers – et notamment leurs plaintes. Chaque jour, ce sont toujours de nombreux internautes qui se trouvent pris au piège des brokers d’option binaire illégaux et qui se tournent vers l’AMF (et son service Epargne Info Service) pour trouver de l’aide. Le régulateur français prend ensuite en compte les différentes réclamations des investisseurs lésés pour ajouter (ou retirer) les différents courtiers de la liste noire.

AMF : Précisions sur la liste noire

AMF : Précisions sur la liste noire

Encore une fois, ce n’est donc pas une liste qui est basée sur une analyse financière des sociétés, mais simplement sur des signalements de la part d’investisseurs français. Comme on peut le remarquer à juste titre, la quasi-totalité des brokers d’option binaire actuellement actifs et « régulés » ont obtenu l’agrément de la part du régulateur Chypriote (CySEC), avant de recevoir ensuite un passeport français de l’ACPR.

Pourquoi ne pas avoir une « liste positive » de broker d’option binaire ?

Si la question pourrait en tarauder plus d’un, la réponse est finalement assez logique : Si l’AMF se mettait à créer une liste de « courtiers recommandés », cela impliquerait :

  1. qu’elle recommanderait aux français investir dans ces produits hautement spéculatif
  2. qu’elle recommanderait plus particulièrement certains broker

Dans les deux cas, on peut comprendre qu’il ne s’agit pas du rôle du régulateur, qui est là plutôt pour encadrer le marché plutôt que de donner des recommandations d’investissement. En attendant, il faudra rester très vigilant en sélectionnant un broker présent de longue date sur le marché ayant prouvé son sérieux au fil des années.

Vous pouvez retrouver la dernière liste noire de l’AMF ici.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*